Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "Parkinson"
82.4K views | +2 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

49 pesticides interdits polluent nos cours d'eau - LyonCapitale.fr

49 pesticides interdits polluent nos cours d'eau - LyonCapitale.fr | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
D'où viennent les 49 pesticides interdits présents dans nos cours d'eau ?

Pire, l'Agence de l'eau a détecté 49 pesticides interdits dans nos cours d'eau, sur les 53 cloués au pilori par le Grenelle Environnement en 2007.

 

Pour certains, cette présence est relativement normale, car ils ne se dégradent pas. Pour d'autres, en revanche, on ne devrait plus en retrouver trace dans l'eau... du moins, si l'on avait réellement cessé de les utiliser. La conclusion de Martin Guespereau est simple : "On fait toujours un usage courant de pesticides interdits !" Notamment dans le Beaujolais.

 

Du côté des nappes phréatiques, 38 d'entre elles dépassent les normes de potabilité. Cela implique un coût énorme en matière de dépollution. Au niveau national, on dépense ainsi 400 à 700 millions d'euros par an pour dépolluer de l'eau destinée à être bue. Certains cours d'eau sont si "sales" qu'il est interdit de les transformer en eau potable, dépollution ou pas...

 

D'où viennent ces pesticides ? De la vigne et des lavandes, notamment. Ces deux pollutions se sont avérées suffisamment fortes pour imposer un blocage du captage. Mais aussi l'arboriculture, soit en répandant beaucoup de pesticide sur des surfaces limitées, soit en utilisant peu de pesticide mais sur des surfaces très larges.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

APPEL DE MEDECINS DU LIMOUSIN CONTRE LES PESTICIDES - Syndicat des Simples

APPEL DE MEDECINS DU LIMOUSIN CONTRE LES PESTICIDES - Syndicat des Simples | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Médecins, nous avons choisi le cadre de la semaine pour les alternatives aux pesticides afin de mettre en avant la dimension sanitaire dans ce débat. Elle ne le résume pas car la dimension environnementale est elle aussi incontournable.

Nous tenons à préciser que nous ne cherchons pas à montrer du doigt une profession, mais que chacun doit prendre ses responsabilités. A nous d’assumer les nôtres en alertant sur les dangers de ces produits

particulièrement pour certaines catégories de la population (ceux qui y sont le plus exposés, ainsi que les femmes enceintes et les enfants).

Car des liens sont établis en milieu professionnel entre l’utilisation de pesticides et certaines pathologies :

des cancers : « Les expositions professionnelles aux pesticides ont été plus particulièrement mises en cause dans les hémopathies malignes lymphoïdes. Des études en populations agricoles suggèrent leur implication dans les tumeurs cérébrales et dans les cancers hormono-dépendants (cancers de la prostate, du sein, des testicules, de l’ovaire »(1) des troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson (2).

 

« chez l’enfant, l’utilisation domestique de pesticides, notamment d’insecticides domestiques, par la mère pendant la grossesse et pendant l’enfance a été régulièrement associée aux leucémies et, à un moindre degré, aux tumeurs cérébrales »(1) Surtout il faut rappeler, comme l’a fait l’INSERM que « près d’un millier de molécules ont été mises sur le marché en France ; les risques liés à ces molécules ne peuvent être évalués faute de données toxicologiques et épidémiologiques suffisantes. »(1)

 

Si peu d’études ont porté sur l’ensemble de la population et les riverains, plusieurs montrent toutefois que des expositions environnementales sont susceptibles de causer des cancers et des maladies de Parkinson. Comme aux Antilles avec la chlordecone (3) ou chez des riverains exposés à des fongicides de la famille des carbamates et à du paraquat (4).

 

Or et personne ne le conteste, l’imprégnation de la population est générale : les pesticides ont largement contaminé l’environnement, aussi bien les eaux de surface que les eaux de pluie, aussi bien les sols que nos organismes (90% de la population française est contaminée par les organophosphorés) (5).

 

Plus préoccupant, dans la cohorte PELAGIE en Bretagne, seuls 1,6% des échantillons d’urine de femmes enceintes ne contiennent pas de trace des pesticides recherchés(6).

 

 

more...
No comment yet.