Abeilles, intoxications et informations
100.5K views | +4 today
Follow
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Aux Antilles, des pesticides toxiques sur les bananes ?

Aux Antilles, des pesticides toxiques sur les bananes ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
L'Institut européen de recherche sur les cancers liés à l'environnement pointe trois des cinq traitements régulièrement utilisés.

L'Institut européen de recherche sur les cancers liés à l'environnement (Eceri), un laboratoire indépendant dirigé par le cancérologue Dominique Belpomme, révèle dans un rapport la "toxicité grave" pour la santé de trois des cinq produits répandus sur les bananes des Antilles, rapporte "Le Parisien", mardi 25 février. 


Le propiconazole et le difénoconazole  sont des fongicides jugés potentiellement cancérigènes et neurotoxiques : "Aux Etats-Unis, des expériences ont montré l'apparition de cancers du foie chez les souris", indique le "Parisien". Quant au troisième pesticide incriminé par l'étude, le Gardian, il pourrait être dangereux pour le foetus ou altérer la fertilité. 

 

Les producteurs de bananes, qui représentent 30% de l'activité agricole aux Antilles, donnent de la voix depuis la parution de l'étude. Selon leur porte-parole, Eric de Lucy, ces accusations "sont fausses et instrumentalisées".



Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Epandage aérien de pesticides : le tribunal administratif de Basse-Terre annule les arrêtés préfectoraux

Epandage aérien de pesticides : le tribunal administratif de Basse-Terre annule les arrêtés préfectoraux | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Saisi par trois associations environnementales (Amazona, Iretra, SOS Environnement), le tribunal administratif de Basse-Terre a annulé lundi 10 décembre les arrêtés du préfet de Guadeloupe des 13 juillet et 15 octobre 2012 qui avaient autorisé des producteurs à déroger pendant six mois à l'interdiction d'épandage aérien de produits phytosanitaires pour lutter contre les cercosporioses, des champignons parasites destructeurs de bananeraies.

L'arrêté pris en juin dernier par le préfet avait été suspendu par une première ordonnance en référé, début octobre, par le Tribunal administratif au motif que l'autorisation du Banole, un adjuvant huileux (dérivé du pétrole fabriqué par Total), n'avait pas fait l'objet d'une évaluation spécifique par l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) pour une utilisation en épandage aérien telles qu'exigée par la réglementation (arrêté du 31 mai 2011). Un nouvel arrêté préfectoral avait, mi-octobre, autorisé leur reprise durant 6 mois, en retirant le bandole. Mais fin octobre, le tribunal administratif, saisi par le préfet, avait mis fin aux effets de sa précédente ordonnance en ce qui concerne les fongicides Bion 50 WG et Tilt 250 (commercialisés par Syngenta) sous réserve que ces produits soient dilués dans de l'eau avant leur épandage.

Le jugement rendu lundi annulant les deux arrêtés préfectoraux est fondé "essentiellement sur deux motifs", explique le tribunal administratif : la demande des producteurs de Guadeloupe "était trop générale et insuffisamment précise pour être qualifiée de demande de dérogation". Second motif : le préfet "n'a pas suffisamment pris en compte les effets sur l'environnement liés au risque de ruissellement et ne disposait pas, pour prendre sa décision, d'un bilan des effets de la précédente dérogation".
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Exposition aux pesticides : les Antilles ne présentent pas de spécificité selon l'Anses

Exposition aux pesticides : les Antilles ne présentent pas de spécificité selon l'Anses | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

DROLE DE TITRE PARCE QUE :

Probabilité élevée de dépassement de la DJA pour 14 substances

 

Pour 22 substances, soit 40% des substances prioritaires analysées, l'évaluation des expositions des consommateurs reste toujours en deçà des doses journalières admissibles (DJA), conclut le rapport.

 

Pour 14 substances en revanche, soit 25% des substances prioritaires analysées, "le risque de dépassement de la DJA ne peut être exclu pour certaines populations", révèle l'Anses.

 

Parmi elles, sept substances présentent une probabilité de dépassement élevée : diazinon, diméthoate, dieldrine, endrine, oxydéméton-méthyl, parathion et phorate. La catégorie d'âge la plus vulnérable est celle des enfants de 3 à 15 ans.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Guadeloupe. Epandage aérien : Le principe de précaution doit prévaloir sur la rentabilité

Guadeloupe. Epandage aérien : Le principe de précaution doit prévaloir sur la rentabilité | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

 

Le Député maire Eric Jalton réaffirme sa crainte concernant l’épandage par voie aérienne de produits pesticides et tout autre produit destiné à la lutte contre les ennemis des cultures notamment celle de la Banane en Guadeloupe.

 

Il est notoire que les conséquences de cet épandage sur la santé humaine ne sont sûrement pas neutres quand on sait que les avions survolent des zones habitées.

 

En la matière, le principe de précaution doit prévaloir sur les basses considérations de rentabilité et de productivité de la Profession Bananière qui compte déjà à son passif le scandale de la molécule "chloredécone".
Il convient donc d’accélérer les études sur cette pratique de traitement pour en mesurer les effets sur l’environnement naturel et humain et de privilégier d’autres méthodes de traitement en attendant.

 

Le Député interpellera par Question Ecrite, les Ministres de la Santé, celui des Outremers et ainsi que celui de l’Agriculture sur l’avancée des mesures prises par le Gouvernement pour mettre un terme à ces pratiques culturales.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Manifestation contre l’épandage aérien : “nos enfants vous demanderont des comptes”

Manifestation contre l’épandage aérien : “nos enfants vous demanderont des comptes” | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Ce samedi 23 février de nombreuses associations ont répondu présents à l’appel du Collectif Contre l’Épandage Aérien et L’Empoisonnement des Martiniquais à venir manifester ce jour dans les rues de Fort-de-France pour exiger :

 

- l’interdiction définitive et totale de l’épandage de pesticides ;

 

- l’application des méthodes écologiques existantes et pratiquées ailleurs contre les parasites du bananier ;

 

- l’élaboration concertée d’un nouveau modèle pour un développement durable, tant en ce qui concerne le domaine de la pêche que celui de l’agriculture ;

 

- la constitution immédiate d’une commission d’enquête parlementaire sur la chlordécone, pour une évaluation de la prise en charge par l’Etat français de réparations à la hauteur des dommages causés.

 

 

Bee Api?'s insight:

Chlordécone, il porte bien son nom celui là, parfait pour la DGAL!!!!

Lire à ce sujet :

Pour une écologie postcoloniale Du Chlordécone dans les lasagnes ? Ah non, dans les bananes

http://blogs.rue89.com/pour-une-ecologie-postcoloniale/2013/02/21/du-chlordecone-dans-les-lasagnes-ah-non-dans-les-bananes-229714

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les apiculteurs soignent leurs abeilles - Économie et Consommation - Toute l'actualité de la Guadeloupe sur Internet avec France-Antilles

Les apiculteurs soignent leurs abeilles - Économie et Consommation - Toute l'actualité de la Guadeloupe sur Internet avec France-Antilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les apiculteurs ont tenu, hier, à l'ancienne Chambre d'agriculture, leur séminaire annuel avec, comme principal thème, « les apports nutritionnels pour améliorer la productivité des abeilles en Guadeloupe » . Le séminaire a été dispensé par Michel Bocquet, ingénieur agronome et expert en apiculture.

 

La saison climatique a été favorable.

 

Mais les problèmes subsistent : maladies, déboisement intempestif sans véritable politique de reboisement et usage des pesticides utilisées en contradiction avec la faune locale.

 

Pierre Séjor a affirmé : « Nous avons le meilleur miel tropical au monde et nous faisons énormément d'efforts pour maintenir ce haut niveau. Il n'est pas question que nous perdions cette place. »

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

France : Epandage aérien des pesticides et chantage à la banane ...

France : Epandage aérien des pesticides et chantage à la banane ... | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

REPUBLIQUE TOUJOURS BANANIERE

 

Lettre ouverte à Monsieur Victorin Lurel, ministre de l'outre mer, sur l'épandage aérien des pesticides et le chantage à la banane.

EXTRAIT

 

Les guadeloupéens et les guadeloupéennes ne sont pas des enfants qu’il conviendrait de diriger contre leur volonté. Le paternalisme provincial n’est pas plus acceptable que le paternalisme colonial.

Vous ne pouvez prétendre agir en notre nom alors même que vous entendez prolonger l’utilisation de substances dangereuses pour les populations qui y seraient exposées. A moins que vous ne sachiez très bien au fond de vous, que ce que vous défendez est indéfendable politiquement et moralement inacceptable.

 

Vous êtes, monsieur le ministre un homme de grande culture, un lecteur érudit. Alors permettez moi de citer Aimé Césaire, notre voisin Martiniquais, qui dans une adresse fameuse employait les mots suivants :
« Prends garde architecte, car tu es bâtisseur de pestilence. »

 

Prenez garde monsieur le Ministre. Votre insistance à mener un odieux chantage à la banane pourrait bien vous conduire dans une impasse politique et précipiter une catastrophe pour les personnes vivant sur le territoire de la Guadeloupe.

 

Je vois bien les intérêts que vous défendez. Mais je vous demande de prendre en compte l’intérêt général. Vos dénégations et vos coups de mentons ne fondent pas une politique digne de ce nom. Il ne suffira pas de lancer avec agressivité « nous ne sommes pas des empoisonneurs. » pour faire de cette sentence une vérité.

 

Voulez-vous rester dans l’histoire comme le responsable de la prolongation d’une injure faite à la terre et d’une blessure portée à la santé des nôtres ?

Libre à vous. Mais ne nous demandez pas de consentir à ce crime contre la Guadeloupe.

 

 

 

more...
No comment yet.