Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "DGAL"
78.0K views | +8 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

[Altermonde-sans-frontières] Comment le gouvernement s’assoit sur le ventre des abeilles

[Altermonde-sans-frontières] Comment le gouvernement s’assoit sur le ventre des abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Par Fabrice Nicolino

Les abeilles, assurent par la pollinisation le tiers de l’alimentation humaine, mais elles meurent par milliards. L’Europe fait un geste contre les pesticides qui les butent, et Charlie raconte les coulisses.


Résumons, car cette histoire en a bien besoin. La semaine passée, la Commission Européenne a décidé de suspendre pendant deux ans l’usage de trois pesticides, ou plutôt de trois matières actives entrant dans leur composition : l’imidaclopride, la clothianidine et le thiaméthoxame.


La grande folie, c’est qu’on sait depuis quinze ans que ces charmants personnages butent les abeilles par milliards. Ces abeilles qui garantissent, par la pollinisation, environ un tiers de l’alimentation humaine.

Résumons donc. En 1991, les chimistes du groupe Bayer touchent le gros lot. Leur nouvelle invention pour liquider les insectes dans les champs industriels de tournesol ou de maïs est dite systémique. En appliquant sur la semence le petit nouveau, on « protège » la plantule puis la totalité de la plante, via la sève. Le truc s’appelle imidaclopride et sera commercialisé sous le nom de Gaucho. De 1994 à 1997, les apiculteurs voient crever leurs abeilles par milliards, mais chut. L’hécatombe devient telle qu’en janvier 1999, Jean Glavany, ministre socialo de l’Agriculture, suspend l’utilisation du Gaucho pendant un an, sur le seul tournesol. Mais ce n’est qu’une gentille farce.


En janvier 2002, une main très inspirée, au ministère, donne un coup de tampon sur l’Autorisation de mise sur le marché (AMM) du Gaucho. Cette dernière est prolongée de dix ans, malgré la mort des abeilles. Alors arrive le petit juge Ripoll, saisi par une plainte d’un syndicat d’apiculteurs. Le voilà qui perquisitionne l’une des citadelles les mieux protégées du ministère de l’Agriculture, la Direction générale de l’alimentation (DGAL). Il tombe sur la directrice, Catherine Geslain-Lanéelle, qui l’envoie chier direct. Elle lui refuse communication des documents ayant permis l’Autorisation de mise sur le marché. Bien qu’ayant frôlé la garde-à-vue, la Catherine tient bon, et le juge repart la queue basse. Ripoll sera muté peu après à Papeete, là où le lagon est si bleu.

LA SUITE SOUS L'IMAGE, DELECTABLE!!!! CLIC!!!

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : le ras-le-bol des apiculteurs - LaDépêche.fr

Pesticides : le ras-le-bol des apiculteurs - LaDépêche.fr | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Des apiculteurs ont investi, hier, les locaux de la DRAAF à Toulouse pour revendiquer une utilisation mesurée des pesticides qui «tuent nos abeilles».

 

«La terre, l'eau, l'air, tout y passe ! Plus rien n'échappe à la contamination chimique : les abeilles en crèvent, à quand le tour des humains ?»

 

Ainsi débute le manifeste de la Fédération française des apiculteurs professionnels (FFAP) dont une poignée de membres, en coopération avec la Confédération paysanne, ont hier après-midi investi les locaux de la Direction régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt de Midi-Pyrénées (DRAAF) à Toulouse.

Ils y sont restés une heure et demi, histoire de «faire une piqûre de rappel» au gouvernement.

 

Ces apiculteurs en colère, issus de plusieurs départements de la région, sont venus déposer en main propre leurs revendications, «dans l'espoir que le document remonte jusqu'à Paris»,explique Denis Sapène. Responsable de cette action-éclair hier à la DRAAF, cet apiculteur en Haute-Garonne est à lui seul un cas d'école en matière de mortalité des abeilles à cause des néonicotinoïdes, ces insecticides agissant sur le système nerveux central des insectes et les tuent.

 

«Dans une ruche, vous avez, l'hiver, jusqu'à 20 000 abeilles. L'été, ça peut monter à 60 000 abeilles. J'ai déjà perdu plus de 50 % de mon cheptel à cause de ces pesticides qu'on trouve partout. J'avais 450 ruches, la moitié a disparu», déplore l'apiculteur.

 

Les professionnels regrettent surtout la non prise en compte d'une circulaire européenne.

 

Mais les abeilles meurent aussi dans le monde à cause de ce qu'on appelle «le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles».

Aux États-Unis, près de 25 % du cheptel a disparu durant l'hiver 2006-2007. De nombreux pays européens sont touchés depuis le début des années 2000. Les pesticides sont directement visés.

 

«En 2008, le gouvernement italien a suspendu l'utilisation pour les enrobages de semences des produits phytosanitaires contenant les substances actives imidaclopride, clothianidine, thiamétoxam et fipronil, afin de protéger les abeilles», insiste la Fédération.

 

 

more...
UZAC's curator insight, April 23, 2013 2:52 PM

C'est très urgent !

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Manifestation contre l’épandage aérien : “nos enfants vous demanderont des comptes”

Manifestation contre l’épandage aérien : “nos enfants vous demanderont des comptes” | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Ce samedi 23 février de nombreuses associations ont répondu présents à l’appel du Collectif Contre l’Épandage Aérien et L’Empoisonnement des Martiniquais à venir manifester ce jour dans les rues de Fort-de-France pour exiger :

 

- l’interdiction définitive et totale de l’épandage de pesticides ;

 

- l’application des méthodes écologiques existantes et pratiquées ailleurs contre les parasites du bananier ;

 

- l’élaboration concertée d’un nouveau modèle pour un développement durable, tant en ce qui concerne le domaine de la pêche que celui de l’agriculture ;

 

- la constitution immédiate d’une commission d’enquête parlementaire sur la chlordécone, pour une évaluation de la prise en charge par l’Etat français de réparations à la hauteur des dommages causés.

 

 

Bee Api?'s insight:

Chlordécone, il porte bien son nom celui là, parfait pour la DGAL!!!!

Lire à ce sujet :

Pour une écologie postcoloniale Du Chlordécone dans les lasagnes ? Ah non, dans les bananes

http://blogs.rue89.com/pour-une-ecologie-postcoloniale/2013/02/21/du-chlordecone-dans-les-lasagnes-ah-non-dans-les-bananes-229714

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégeons-les !

Cette note a été rédigée par un groupe de travail DGAl (1), APCA (2)
ITSAP-Institut de l’abeille (3), et soumise à la relecture du CNE (4).


1-Direction générale de l’alimentation
2- Assemblée permanente des chambres d’agriculture
3- Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation
4-Comité national d’épidémiosurveillance dans le domaine végétal

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des « irrégularités graves » dans le maintien de l’AMM de certains pesticides, dénoncées | Le Quotidien du Medecin

Des « irrégularités graves » dans le maintien de l’AMM de certains pesticides, dénoncées | Le Quotidien du Medecin | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L’association de défense de l’environnement « Générations futures » dénonce « une gestion inacceptable des décisions de mise sur le marché de pesticides par la Direction générale de l’alimentation (DGAL) ».

 

Selon l’association, les services du ministère de l’Agriculture maintiennent sur le marché des pesticides contre l’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), dont sept jugés particulièrement toxiques, accuse « Générations futures », qui va porter plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » contre les « fabricants des produits phytosanitaires et les représentants de l’État chargés des autorisations de mise sur le marché des dits produits » pour avoir laissé en vente 7 produits particulièrement toxiques.

 

L’association fonde ses accusations sur deux lettres, dont l’une est datée du 27 août 2012, du directeur de l’ANSES, Marc Mortureux, au directeur de la DGAL, Patrick Dehaumont. « Générations futures » affirme avoir reçu récemment copie de ce courrier – dont le contenu est confirmé par l’ANSES.

Appel au retrait immédiat

Marc Mortureux y réitère certaines remarques déjà émises en 2009 et attire l’attention de la DGAL sur certaines « anomalies » concernant lesAMM de pesticides notamment sur « le maintien sur le marché des préparations de pesticides ayant pourtant fait l’objet d’un avis défavorable général ou partiel de la part de l’ANSES ».

 

En annexe de ce courrier figure une liste d’une quarantaine de pesticides problématiques. « Générations futures » a alors effectué une « vérification minutieuse » des éléments contenus dans les tableaux mais aussi des avis et des décisions d’AMM publiées en ligne récemment sur le site de l’ANSES à la demande de l’association et des données publiées sur le site du ministère de l’Agriculture (e-phy). « Pour de nombreux pesticides, laDGAL a très rarement tenu compte des remarques faites par l’ANSES », souligne l’association. « C’est inacceptable », juge son président,François Veillerette.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Sarthe. Pourquoi toutes ces abeilles sont mortes ? - lemainelibre.fr

Sarthe. Pourquoi toutes ces abeilles sont mortes ? - lemainelibre.fr | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Une dizaine d’apiculteurs ont mené une opération coup de poing, jeudi matin, devant le service régional de l’alimentation (SRAL) installé sur l’agro-campus d’Angers. 

 

Ils venaient demander des comptes sur une enquête menée par ce service du ministère de l’Agriculture.

 

« Il y a un an, au mois d’avril 2012, pendant la période de transhumance de nos abeilles, nous avons eu 400 ruches détruites en trois jours dans un secteur de la Sarthe », raconte Philippe Cordier, apiculteur dans le Calvados. « C’est un lieu de pollinisation. On nous demande d’apporter nos ruches parce qu’il y a beaucoup d’arboriculture. » 

 

Lui-même a perdu entre 110 à 125 ruches, soit plus de la moitié de son chiffre d’affaires annuel. « Les symptômes neurologiques de perte de motricité, d’absence de synchronisation des ailes, de chutes au fond de la ruche m’ont tout de suite fait penser à une intoxication par un produit chimique. » 


De fait, « nous avons détecté des mauvaises pratiques chez un agriculteur », reconnaît Elisabeth Bousseaunot, responsable de l’antenne angevine du SRAL. « Un procès-verbal a été dressé et une enquête en cours a été diligentée par le Procureur du Mans. » 


Mais l’enquête menée parallèlement sur la mortalité des abeilles « ne permet pas d’établir un lien avec ces pratiques, même s’il y a de fortes probabilités que la mortalité soit due à un produit phytopharmaceutique. Mais nous n’avons pas de preuve. »


Les apiculteurs, qui ont été entendus par la SRAL, ne se satisfont pas de ces explications : « Depuis onze mois, on ne sait toujours pas de quoi nos abeilles sont mortes. La pollinisation va reprendre dans quelques jours. Devons-nous prendre le risque de perdre une nouvelle fois nos abeilles pour polliniser des arbres fruitiers ? » 

 

Ils ont demandé à l’administration des éléments de son enquête pour pouvoir mener leurs propres analyses. 

 

Elisabeth Bousseaunot s’est retranchée derrière le secret de l’instruction.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Trafic - ONCFS et gendarmes stoppent un trafic de pesticide mortel pour la faune

Trafic - ONCFS et gendarmes stoppent un trafic de pesticide mortel pour la faune | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

VOUS ETES EN PANNE DE CARBOFURAN?

 

PESTICIDE INTERDIT EN FRANCE DEPUIS 2008 TOUT D'MEME!!!

PAS D'PROBLEME : EN FRANCE NOUS AVONS DES FRONTIERES QUI STOPPENT LES NUAGES RADIOACTIFS ET TOUTES INFORMATIONS "GENANTES" SUR LE SUJET, IL FAUT CROIRE QUE POUR LES PESTICIDES LE FLAIR DE NOS DOUANIERS EST MOINS BIEN AFFUTE"

Depuis son interdiction en 2008, le carbofuran intoxique et tue encore régulièrement des cervidés, des lièvres, des renards ou des pigeons dans toute la France, a indiqué à l'AFP Anouk Decors, du réseau Sagir.

 

Sagir associe l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et les fédérations de chasseurs dans la surveillance de la santé de la faune sauvage. Le carbofuran aurait ainsi causé la mort de 22 chevreuils sur une zone de 700 hectares dans le Tarn en 2011.

 

Les empoisonnements restaient trop nombreux pour être seulement dûs à l'écoulement de stocks anciens d'insecticides au carbofuran, a indiqué Mme Decors. En 2012, devant la persistance de la mortalité, Sagir et l'ONCFS ont alerté la gendarmerie et son Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP).

 

L'enquête ouverte à Albi a révélé un trafic en provenance d'Espagne et permis l'interpellation d'un revendeur, qui sera jugé devant le tribunal correctionnel, ont dit l'ONCFS et l'OCLAESP dans un communiqué. Mme Decors a souligné qu'il ne s'agissait pas de montrer du doigt les agriculteurs qui, "globalement, sont respectueux des pratiques".


GLOBALEMENT....

L'idée est de montrer que, malgré les interdictions, des pesticides illicites - et pas seulement le carbofuran - continuent à tuer et que la veille sanitaire permet de déjouer des trafics subsistants.

ALORS LA, C'EST L'POMPON :

Les empoisonnements d'animaux sauvages peuvent aussi relever de la malveillance pure et simple, a-t-elle dit.

DE LA MALVEILLANCE DE LA PART DE QUI?????

Bee Api?'s insight:

MAIS LE MEILLEUR, C'EST QUE NOUS AVONS UN SERVICE D'ETAT QUI VEILLE ( Y DOIT ETRE EN VEILLE EN FAIT) AU GRAIN SI JE PUIS DIRE,

 

http://pv.agriculture.gouv.fr/listesrpv.htm

ALORS COMMENT SE FAIT IL QUE CE SOIT L'OFFICE DE LA CHASSE QUI LEVE CE LIEVRE?????

 

C'EST JUSTE LAMENTABLE!!!!!

more...
No comment yet.