Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "Déontologie"
75.3K views | +3 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pourquoi je ne signerai pas la pétition Pollinis | LES RUCHERS DE L'AN 01

Pourquoi je ne signerai pas la pétition Pollinis | LES RUCHERS DE L'AN 01 | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pollinis : bon sens ou arnaque? Quelques éléments de réponses

Depuis quelques temps, je reçois environ une fois par semaine via des amis plus ou moins proches, une invitation à signer une gentille pétition qui va, c’est certain, sauver les abeilles et du même coup rétablir la biodiversité, et s’il y a vraiment beaucoup de signatures, ressusciter votre petit chat écrasé par la voiture du voisin, ce con qui se balade en 4×4.

 

Mais malgré toutes ces bonnes intentions de Pollinis, je ne signerais pas leur paperasse.

Une ruche neuve : 225€. Vous en trouverez pour une centaine d’euros TTC chez Route d’Or, en bois français et non traité.

 

Un essaim d’abeille noire : 155€. Vous verrez plus bas qu’en fait il s’agit d’un paquet d’abeille et non d’un essaim, puisque la reine est payante en plus. Si vous voulez un paquet d’abeilles noires, je vous en trouve de la locale à moins de 75€.

 

Une reine noire en ponte sélectionnée marquée : 30€.

Les meilleurs éleveurs de France sont tous en dessous de ce prix, 23€ généralement, pouvant passer sous les 17€ en commandant un certain nombre de reines fécondées.

 

Un nourrissement de démarrage : 55€. Pour le coup cela fait du 11€ le kilo de miel, ce sont les prix du commerce, mais on imagine que le miel ne leur coûte pas ce prix, puisque les colonies en activité produisent du miel… Un prix de gros autour des 5 à 6€ le kilo paraîtrait plus honnête.

 

Trois analyses par an : 75€. Trois analyses par an? Pour quoi faire? Faire marcher le commerce d’un copain qui a un laboratoire?

 

Cela nous met la ruche parrainée à 540€. Comme ça commence à faire très cher, vous pouvez parrainer des demi ruches, des quarts de ruches…etc…



Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Semences : l'incroyable cadeau fait aux multinationales alimentaires - Reporterre

Semences : l'incroyable cadeau fait aux multinationales alimentaires - Reporterre | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La Commission Européenne a adopté le 6 mai une proposition de règlement sur les semences [1], qui est désormais entre les mains du Parlement et du Conseil Européens.

 

La Coordination Européenne Via Campesina (ECVC) dénonce cet incroyable cadeau fait aux brevets et titres de propriété de l’industrie agro-alimentaire, l’agression violente que cette proposition représente contre les droits des agriculteurs et des jardiniers, et le contrôle bureaucratique qui s’y retrouve renforcé, et dont le seul résultat ne peut être que de définitivement tuer la biodiversité.

 

Le résultat obtenu est donc l’inverse des raisons invoquées par la Commission pour réformer la législation existante, à savoir une nécessité de simplification administrative et de protection de la biodiversité.

 

« Dans cette proposition, la Commission Européenne laisse la porte grande ouverte à la commercialisation sans restriction de plantes brevetées. Ces dernières vont évidemment se disséminer et venir polluer tous les champs, sans distinction. Le texte de loi est fait de telle façon, que c’est le paysan qui a été pollué qui devra payer une amende à l’industrie, comme s’il lui avait volé des semences. Alors que c’est cette dernière qui devrait porter la charge de la décontamination des champs des paysans... C’est d’autant plus grave que la plupart de ces plantes brevetées sont des OGM cachés. », a dit Andrea Ferrante, membre du Comité de Coordination de l’ECVC.

 

Pour faciliter encore ce processus d’appropriation du vivant par l’industrie [2], la liste de tous les producteurs qui resèment une partie de leur récolte (les « semences de fermes ») pourra directement lui être donnée par les états membres, qui en disposeront sous prétexte sanitaire, et pourront ainsi réclamer des taxes aux paysans. Pour la toute première fois, absolument tous les agriculteurs seront contrôlés.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
gilles klein's curator insight, May 20, 2013 5:27 PM

Dans la plupart des marchés à Paris, il n'y a plus de producteurs, que des vendeurs de Rungis. Dans les grandes surfaces ou les marchands de légumes de quartiers, on ne trouve plus que quelques variétés de pommes, poires, oranges... et toujours les mêmes.

Le seul moyen de résister ce sont les Amaps, les magasins bio (et encore, j'ai vu des Pink Lady -marque brévetée - bio).

Et faire pression sur ses "élus". Mais même là difficile de lutter contre les lobbies.

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

News Press - Des milliards d'insectes modifiés génétiquement vont être disséminés dans les fruits et légumes - Les Amis de la Terre

News Press - Des milliards d'insectes modifiés génétiquement vont être disséminés dans les fruits et légumes - Les Amis de la Terre | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

L'organisation GeneWatch Royaume-Uni rejette le nouveau projet de règlement européen pour l'autorisation d'insectes, de poissons, d'animaux de fermes et domestiques génétiquement modifiés.

La firme britannique Oxitec a déjà fait parler d'elle avec ses essais de moustiques transgéniques dans les Iles Caïman et en Malaisie et dernièrement avec des lâchers à grande échelle au Brésil, avec le soutien des autorités de ce pays. Cette même firme travaille sur des papillons et mouches génétiquement modifiés.

Si ce nouveau projet de règlement européen était approuvé, ce sont des milliards de chenilles et d'oeufs de papillons et insectes génétiquement modifiés qui pourraient se retrouver dans les fruits et légumes.

Les insectes ont été modifiés génétiquement afin que leurs chenilles meurent à l'intérieur des olives ou des tomates ou sur les feuilles des choux. La compagnie Oxitec prévoit de relâcher ses ravageurs modifiés génétiquement partout dans l'Union européenne afin qu'ils s'accouplent avec leurs congénères sauvages dans le but d'en réduire le nombre. Afin d'avoir un effet sur les populations sauvages, il faut procéder chaque semaines à de nouveaux lâchers d'insectes GM.

 

La menace est très sérieuse. Après les lâchers massifs de moustiques GM au Brésil dans des conditions qui ne peuvent qu'inquiéter, Oxitec pourrait être très bientôt actif en Espagne.

Un des principaux ravageurs pour les oliviers est la mouche de l'olivier (bactrocera olea). Chaque année les producteurs d'huile essayent de réduire la présence de ce ravageur par des épandages aériens et des mesures de contrôles au sol comme les phéromones.

Oxitec a déjà développé des mouches de l'olivier mâle qui sont modifiées génétiquement de façon que leurs descendants meurent.

L'ébauche de cadre, publiée pour consultation par l'EFSA, exclut spécifiquement tout test pour savoir si les insectes et chenilles modifiés génétiquement présentent un risque alimentaire.

Pour Helen Wallace : « Personne ne veut manger des chenilles GM mortes ou en train de mourir dans ses olives ou ses tomates. Et personne ne sait si les ravageurs GM qui sont encore vivants vont se retrouver dans le jardin ou dans le champ du paysan du coin. Ce que propose l'EFSA, c'est une partie de poker avec notre alimentation et l'environnement. »

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Sauvez les abeilles… (mis à jour) | Les moutons enragés

Sauvez les abeilles… (mis à jour) | Les moutons enragés | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Un petit tacle sur Pollinis?

Une petite mise à jour avec un professionnel du domaine qui justement à une opinion bien tranchée, cela à au moins le mérite de faire avancer le débat! Merci à Bee Api pour son courrier donc.

"juste un mot à propos de la pétition Pollinis que vous avez publié.

Voilà, moi je suis un professionnel de l’apiculture, et dans la profession on se pose beaucoup de questions sur le sens de cette association parachutée d’on ne sait où, je cherche…
Mr Nicolas Laarman s’est découvet une « passion » pour les abeilles, pourquoi pas après tout.

Il me semble qu’il « surfe » sur « la disparition des abeilles » pour faire de bonnes affaires surtout"

Cliquez l'image pour la totalité de l'article

 



Merci les Moutons pour la diffusion, continuez de vous enrager!!!

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le Parti de Gauche » Transgénique : 2 poids, 2 mesures et de l’autisme !

Le Parti de Gauche » Transgénique : 2 poids, 2 mesures et de l’autisme ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La Commission européenne vient de valider l’importation commerciale d’un nouveau maïs OGM (le MIR162 de Syngenta) résistant à des insecticides, alors que le débat porté par l’étude de Gilles-Eric Séralini bat son plein et soulève de nombreuses questions.

Il est étonnant qu’après cette étude de Gilles-Eric Séralini, qui au final remet fondamentalement en cause l’obtention des autorisations de distribution de produits OGM sur la base des seules études des producteurs de ces semences transgéniques, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) puisse faire fi de ce travail important et qu’elle continue à se cantonner aux études secrètes des entreprises productrices de semences transgéniques.

 

Car si l’étude est contestable, au même titre que toute étude scientifique qui demande à être vérifiée et mise en débat, l’acharnement pour dénigrer ce travail est assez suspect quant aux intentions. Et ce d’autant plus qu’aucune étude en provenance des semenciers n’a jamais été mise en doute par les autorités européennes quand bien même leurs protocoles statistiques notamment sont proches de ceux de l’étude Séralini.

Le Parti de Gauche réclame qu’un protocole d’étude officiel de mise sur le marché des produits génétiquement modifiés soit mis en place suivant une procédure suffisamment longue (deux ans) pour connaître les effets des PGM (plantes génétiquement mutées) que ce soit via l’alimentation animale ou l’alimentation humaine. Ce protocole doit être sous la contrôle des instances et laboratoires publics.

Le Parti de Gauche ne se satisfera pas, comme le font les Etats-Unis et comme le souhaite l’Union européenne, d’un principe d’équivalence en substance en ce qui concerne les aliments que nous consommons au quotidien, ou que consomment les animaux.

En attendant, le Parti de Gauche réclame le retrait de l’autorisation de ce maïs MIR162 et demande un moratoire européen sur toute importation et mise en culture des PGM.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : La colère de Christian Vélot… | Les moutons enragés

OGM : La colère de Christian Vélot… | Les moutons enragés | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Et oui, on nous donne un os à ronger, la polémique est en suspend, et les empoisonneurs et leurs complices se frottent les mains.

 

Bonjour à toutes et tous,Je ne suis pas d’accord qu’on parle de combat gagné ou provisoirement gagné. Pour moi, il n’y a rien de gagné du tout. Ce qui ressort de toutes ces prétendues “contre-expertises”, c’est que l’étude de GES est réfutée : nulle et non avenue !

Je sais qu’il est parfois important de regarder la partie pleine de la bouteille plutôt que la partie vide. Mais là, en l’occurrence, la partie pleine ne permet même pas de remplir un dé à coudre.

Comment peut-on se satisfaire de rapports qui concluent à l’impossibilité de déduire un quelconque effet sanitaire du NK 603 et du Roundup à partir de l’étude de GES au prétexte notamment d’une puissance statistique trop faible, et donc que cette étude ne permet pas de remettre en cause les autorisations délivrées sur ces produits, alors que celles-ci reposent sur des études dont la puissance statistique est aussi faible, voire inférieurs encore ? C’est scandaleux !

Comment peut-on à la fois reconnaitre la nécessité de refaire des études toxicologiques de long terme sans revenir sur ces autorisations ?

C’est donc que ces agences reconnaissent l’insuffisance des évaluations faites jusqu’alors. Et on fait quoi ? On continue à bouffer ces merdes ?

SI VOUS NE L'AVEZ PAS ENCORE VU, C'EST L'MOMENT :

http://www.youtube.com/watch?v=Sq7gIq7_uYQ

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : le comité de l'ombre de l'Académie des sciences - Le Nouvel Observateur

OGM : le comité de l'ombre de l'Académie des sciences - Le Nouvel Observateur | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

MANOEUVRE OBSCURE...

Le communiqué des "six académies" condamnant vendredi dernier en termes très violents les travaux de Gilles-Eric Séralini sur l'OGM NK603 avait choqué de nombreux académiciens qui s'étaient étonnés de l'anonymat des signataires.

 

D'autant que selon nos informations, ils n'étaient guère alors que… deux membres à s'être érigés porte-parole des "six académies".

 

Un comité de l'ombre qui a en outre soigneusement écarté les académiciens ayant une autre analyse.

A commencer par le seul spécialiste des statistiques, Paul Deheuvels, qui avait publiquement soutenu le travail de Gilles Eric Séralini dans une tribune adressée au "Nouvel Observateur".

 

"Fait accompli"

 

Cinq académiciens du "groupe de travail" "consultés" avant "l'avis des six académies" sont donc cités : Jean-François Bach, l'épidémiologiste Alain-Jacques Valleron, le cancérologue Hugues de The, le généticien Georges Pelletier membre de l'AFBV (Association Française des Biotechnologies végétales) et Bernard Meunier, délégué à la communication de l'Académie des sciences.

 

"Il faut rajouter la quinzaine de membres de notre Académie consultés", est-il noté sans autres précisions. Quinze nouveaux anonymes.

 

Réaction d'un Académicien passablement choqué par le procédé "honteux" consistant à mettre ses collègues devant "le fait accompli" : "Cela montre bien que ce dossier touche tellement d'intérêts qu'il ne peut faire l'objet d'un véritable traitement objectif, venant de la part de personnes qui sont à la fois juge et partie (l'Inra, l'Anses, le HCB et l'Académie)".

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM: le gouvernement veut la remise à plat du dispositif européen

OGM: le gouvernement veut la remise à plat du dispositif européen | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

AU MENU TOUJOURS: MAIS TRANSGENIQUE SAUCE RONDUP

 

"Le Premier ministre a demandé au ministre de l'Agriculture, à la ministre de l'Ecologie et au ministre délégué chargé de la Consommation de porter au niveau européen la demande du gouvernement d'une remise à plat du dispositif communautaire d'évaluation, d'autorisation et de contrôle des OGM et des pesticides", a annoncé lundi le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, dans un communiqué.

 

Il relève cependant que deux instances de contrôle, l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) et le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), ont estimé lundi que l'étude française du Pr Séralini sur le maïs transgénique NK603 et l'herbicide Roundup "n'est pas de nature à remettre en cause les précédentes évaluations".

 

"Sur cette base, il n'y a donc pas lieu de revenir sur les autorisations accordées au maïs NK603 et à l'herbicide Roundup", poursuit-il.

 

En revanche, "le gouvernement retient la proposition formulée par l'Anses de renforcer les études sur les effets à long terme de la consommation des OGM et des pesticides".

 

"Dans ce contexte, la détermination du gouvernement pour maintenir le moratoire en France des OGM autorisés à la culture dans l'Union Européenne est réaffirmée".

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des Etats-Unis à l'Europe, à qui appartiennent les plantes cultivées ?

Des Etats-Unis à l'Europe, à qui appartiennent les plantes cultivées ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

En Europe, les variétés végétales ne sont pas brevetables. C'est le Certificat d'obtention végétale (COV) qui, depuis 1961, tient lieu de droit de propriété intellectuelle en agriculture. A l'inverse du brevet, ce dernier permet d'utiliser la variété à des fins de recherche et d'expérimentation, mais aussi en semences de ferme, à condition que l'agriculteur paie une redevance au propriétaire du COV. Cette dernière règle a été introduite en France par la loi de novembre 2011, qui a mis fin à un flou juridique en autorisant les semences de ferme – taxées –, pour 21 variétés de céréales uniquement.

Pour obtenir un COV, la variété doit être homologuée selon certains critères : la distinction, à savoir son originalité par rapport aux variétés existantes, l'homogénéité entre ses différents individus, et la stabilité de ses caractéristiques après reproduction. En dehors de ces critères standardisés, point d'inscription au catalogue officiel ni, jusqu'à présent, d'autorisation de commercialisation. Au final, ces variétés protégées par COV correspondent à 99 % des plantes cultivées en France, selon Delphine Guey, du GNIS.

... MAIS DE PLUS EN PLUS DE BREVETS SUR LES GÈNES

Aux côtés du COV existe aussi, en Europe, le brevet sur les végétaux. Non pas pour la variété entière, mais uniquement pour un de ses gènes – qu'il soit obtenu par sélection et croisement classiques, ou par introduction, par transgenèse, dans les cellules de la plante. Du coup, c'est ce caractère génétique que le propriétaire du brevet détient exclusivement – même s'il se retrouve, par propagation, dans les plantes du champ voisin.

En France, on ne trouve pas encore de végétaux brevetés dans le commerce. Mais les brevets accordés sur les fruits et légumes se multiplient en Europe. Récemment, le groupe d'agrochimie Syngenta a par exemple reçu un brevet sur son melon baptisé EP1587933, issu d'un croisement avec un melon indien, pour le caractère doux et amer de son goût. Du coup, la firme revendique la propriété sur tous les melons qui détiennent cette teneur, précisément mesurée, en acidité et en sucre, explique l'ONG "No patent on seeds". Grâce à ces brevets, "Monsanto et Syngenta détiennent ensemble déjà plus de 50 % des semences de variétés de tomates, poivrons et choux-fleurs enregistrées dans l'UE", alarme ainsi l'ONG Swissaid (PDF), qui s'inquiète de la concentration accrue de ce marché agroalimentaire.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

Les verdicts sont tombés : l’association Kokopelli est lourdement condamnée :
12.000€ pour le grainetier Baumaux23.000€ pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF). Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique, nous ne pouvions pas gagner ces procès.

 

Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun.
C’est ce qui permet aujourd’hui aux magistrats d’infliger ces lourdes peines à l’association Kokopelli.


Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. Baumaux verra donc son bénéfice de 800.000€ augmenté de 10.000€ et recevra 2.000€ pour ses frais.


L’état français recevra 17.500€ au motif que KOKOPELLI vend des semences illégales, 5.000€ seront consacrés aux frais et à l’information du bon peuple sur les pratiques dangereuses de l’association KOKOPELLI. Les semences qui ont nourri nos grands-parents et qui servent à nous nourrir aujourd’hui par le jeux des croisements, sont donc devenues illégales et dangereuses.


 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM, les acteurs d?une violente controverse: les alliés des "pros" OGM

OGM, les acteurs d?une violente controverse: les alliés des "pros" OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L’AFIS, Association française pour l’information scientifique -- qui publie la rigoureuse revue Sciences et Pseudo sciences très engagée contre tout charlatanisme -- est présidée par Louis-Marie Houdebine, chercheur honoraire à l’Inra, détenteur de brevets dans les biotechnologies animales. L’un de ses membres, Marcel Francis Kahn, professeur émérite de médecine à Paris 7, a démissionné arguant que « l'AFIS s'est transformé en un véritable lobby pro OGM » et a réclamé la publication des liens de certains membres avec Monsanto (Sic).

 

Des membres des six Académies, dont l’Académie des sciences, très liée à l’AFBV, ont critiqué l’étude Séralini en un temps record et sans avoir consulté tous leurs membres, et notamment le statisticien Paul Deheuvels, qui s’en est publiquement indigné.


Le site Agriculture et environnement pourfend l’agriculture biologique, défend les OGM et les pesticides.

L’EFSA, Autorité européenne de sécurité des aliments, est responsable de l’évaluation sanitaire des OGM. Après plusieurs scandales et un rapport cinglant de la cour des comptes européenne, elle a été contrainte d’obliger ses experts à publier leurs déclarations publiques d’intérêt. L’ancienne présidente a dû démissionner. Mais cinq membres du panel OGM ont toujours des liens étroits avec l'industrie, dont son directeur Harry Kuiper --dans la mire du médiateur européen depuis 2012, car il est membre de l’ILSI et auteur de recommandations sur l’évaluation des risques, pour « faciliter l’introduction des OGM en Europe » (projet Entransfood).

Autres experts visés: Gijs Kleter, membre de l’International Food Biotechnology Committee de l'ILSI entre 2002 et 2007, ou Patrick du Jardin, spécialiste des pommes de terre OGM, et ancien consultant chez Monsanto.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - UE - Demande d’autorisation d’OGM : les analyses de toxicologie sont-elles obligatoires ?

Inf'OGM - UE - Demande d’autorisation d’OGM : les analyses de toxicologie sont-elles obligatoires ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les entreprises qui demandent une autorisation de commercialisation pour une plante génétiquement modifiée (PGM) ne fournissent pas toujours des analyses de toxicologie aux agences en charge de l’évaluation du dossier.

 

Et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), qui s’est montrée particulièrement prompte à rejeter l’étude de G.-E. Séralini [1], ne semble guère s’en émouvoir.

 

Que ce soit Monsanto, Bayer Cropscience, Dow agroscience, Avebe ou encore Syngenta, ces entreprises ont déposé des dossiers, acceptés ou en cours de traitement, dépourvus d’analyses de toxicologie ou d’alimentarité.

 

Ainsi, concernant le dossier en cours pour l’autorisation (à l’importation, la transformation, l’alimentation humaine et l’alimentation animale) du maïs DAS-40278-9 tolérant des herbicides, mis au point par Dow agrosciences, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) précisait, dans son avis du 7 juin 2011, que « aucune étude de toxicité sub-chronique de 90 jours chez le rat avec l’aliment n’a été réalisée » [2].

 

Une telle absence d’étude de toxicité sur plante entière se retrouve dans le dossier en cours du maïs 5307 de Syngenta [3]. Si dans le cas du coton GHB119 de Bayer Cropscience, l’étude de toxicologie a été fournie, l’Anses note dans son avis du 4 février 2012 que « l’identité du cotonnier testé appelé ’’Cry2Ae event’’ devra être précisée afin de confirmer qu’il s’agit bien de l’événement GHB119 » [4].

 

Ce dossier est toujours en discussion du côté des experts européens de l’AESA qui n’ont pas encore rendu leur avis, en espérant qu’ils se poseront la même question.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Séralini : "Qu'on décortique les études de Monsanto comme les miennes"

Séralini : "Qu'on décortique les études de Monsanto comme les miennes" | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

ACTION REACTION

 

Réagissant à ces deux avis, le Pr Gilles-Eric Séralini a demandé lundi 22 octobre que les études de Monsanto qui ont servi à autoriser des OGM soient publiées et "décortiquées" comme les siennes, lors d'une conférence de presse à Caen. "Les études de Monsanto qui ont permis des mises sur le marché sont gardées secrètes tandis que les nôtres, on les décortique jusqu'à la moëlle. Moi, mes tests, pour l'instant, ils n'ont servi ni à l'autorisation ni à l'interdiction des produits", a déclaré l'universitaire.

 

"Qu'on arrête un peu de rigoler aujourd'hui et qu'on sorte des tiroirs les produits et les façons dont ils ont été évalués. Qu'on arrête de jouer à cache cache", a ajouté le professeur. "Là, on comprendra que les études qu'ils ont faites sont carrément insuffisantes, avec une puissance statistique qui, je vous le promets, sera encore inférieure à la nôtre. Il ne faut pas prendre la santé des enfants en otage", a-t-il martelé.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Générations Futures (Ex-MDRGF): réaction de Générations Futures ...

Générations Futures (Ex-MDRGF): réaction de Générations Futures ... | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

 

Générations Futures salue les intentions du rapport de la mission parlementaire commune d'information sur "les pesticides et leur impact sur la santé et l'environnement" rendu public aujourd’hui.

 

Générations Futures, association de référence dans la question des pesticides, se félicite que la mission commune d’information sur les pesticides ait fait un bilan sans concessions des impacts sanitaires des pesticides, que l’association dénonce depuis plus de 15 ans et dont les agriculteurs sont les premières victimes mais pas seulement car les riverains des zones traitées et les consommateurs sont également concernés.

 

Notre association note également avec satisfaction la nécessité d'améliorer la procédure d'autorisation de mise sur le marché des pesticides (AMM) demandée par le rapport parlementaire.

 

Au lendemain du rendu de l’avis de l’Anses sur l’étude de G E Séralini, cette demande prend tout son sens.

 

En effet l’Anses a préconisé hier dans son rapport d’engager des recherches sur les effets chroniques des pesticides sur la santé.

La demande de la mission parlementaire d’une amélioration de la procédure d’autorisation des pesticides commande une évolution encore plus ambitieuse de l’évaluation.

 

« Il conviendrait en effet d’intégrer des tests de toxicité chroniques dans les procédures d’évaluation des pesticides formulés de manière systématique, ce qui n’est pas le cas actuellement, ainsi qu’une évaluation systématique des effets ‘cocktails’ des pesticides entre eux. » demande François Veillerette, porte parole de Générations Futures, qui a été à la fois entendu par la mission parlementaire sur les pesticides et par l’Anses lors de la préparation de son avis sur l’étude de Séralini. « Nous soutenons également la proposition faite par la mission parlementaire de création d’un fonds abondé par les industriels pour réaliser les études nécessaires et celle de l’accroissement des moyens dédiés au soutien à l’Agriculture Biologique et aux méthodes alternatives » Ajoute t’il.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

France : Epandage aérien des pesticides et chantage à la banane ...

France : Epandage aérien des pesticides et chantage à la banane ... | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

REPUBLIQUE TOUJOURS BANANIERE

 

Lettre ouverte à Monsieur Victorin Lurel, ministre de l'outre mer, sur l'épandage aérien des pesticides et le chantage à la banane.

EXTRAIT

 

Les guadeloupéens et les guadeloupéennes ne sont pas des enfants qu’il conviendrait de diriger contre leur volonté. Le paternalisme provincial n’est pas plus acceptable que le paternalisme colonial.

Vous ne pouvez prétendre agir en notre nom alors même que vous entendez prolonger l’utilisation de substances dangereuses pour les populations qui y seraient exposées. A moins que vous ne sachiez très bien au fond de vous, que ce que vous défendez est indéfendable politiquement et moralement inacceptable.

 

Vous êtes, monsieur le ministre un homme de grande culture, un lecteur érudit. Alors permettez moi de citer Aimé Césaire, notre voisin Martiniquais, qui dans une adresse fameuse employait les mots suivants :
« Prends garde architecte, car tu es bâtisseur de pestilence. »

 

Prenez garde monsieur le Ministre. Votre insistance à mener un odieux chantage à la banane pourrait bien vous conduire dans une impasse politique et précipiter une catastrophe pour les personnes vivant sur le territoire de la Guadeloupe.

 

Je vois bien les intérêts que vous défendez. Mais je vous demande de prendre en compte l’intérêt général. Vos dénégations et vos coups de mentons ne fondent pas une politique digne de ce nom. Il ne suffira pas de lancer avec agressivité « nous ne sommes pas des empoisonneurs. » pour faire de cette sentence une vérité.

 

Voulez-vous rester dans l’histoire comme le responsable de la prolongation d’une injure faite à la terre et d’une blessure portée à la santé des nôtres ?

Libre à vous. Mais ne nous demandez pas de consentir à ce crime contre la Guadeloupe.

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : des académiciens (anonymes) désavouent le Professeur Séralini - Rue89

OGM : des académiciens (anonymes) désavouent le Professeur Séralini - Rue89 | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

LA STAR ACADEMIE DES SILENCES

 

Recontextualiser l’apport des académies

 

La violence des propos tenus contre Gilles-Eric Séralini rappelle à quel point il est nécessaire de contextualiser les travaux de ces académies aux positions souvent conservatrices et parfois hors de toute considération scientifique.

 

Ces instances sont de véritables arcanes où se mêlent sciences et politiques, et où les effets de groupes sont indissociables du mode d’élection par cooptation entre « pairs », ce qui entraîne bien des intrigues parmi ces chevaliers pas toujours si verts.

 

Des jeux d’influence qui peuvent mener au déni des évidences scientifiques les plus flagrantes. Dans un rapport de septembre 1994, l’Académie des sciences minimisait les risques des dioxines et indiquait qu’il serait « très souhaitable que soit évitée une réglementation excessivement contraignante » en la matière.

 

Trois ans plus tard, la dioxine est classée « cancérogènes pour l’homme » par l’Organisation mondiale de la santé.

 

En avril 1996, l’académie de médecine n’avait pas brillé non plus par sa clairvoyance sur la toxicité de l’amiante, allant même jusqu’à nier publiquement les risques sur la population de cette fibre hautement cancérigène.

 

On dit les académiciens « immortels », espérons que cette grâce touche un jour les pauvres cobayes que nous sommes...

more...
No comment yet.