Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "Cameroun"
82.4K views | +39 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Adamaoua : Des milliers de familles vivent grâce au miel

Adamaoua : Des milliers de familles vivent grâce au miel | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Depuis plusieurs décennies, le miel occupe une place prépondérante dans la vie de la population de l’Adamaoua. Il existe toute une chaîne d’apiculteurs et de revendeurs de cette denrée qui brassent chaque jour des dizaines de milliers de litres de miel de qualité. L’activité est d’autant plus prisée que la quasi-totalité des marchés périodiques que comptent les 21 arrondissements de la région est envahie par des bidons et autres cuvettes de miel destinés à la commercialisation du miel. Ici, le prix du litre varie selon les périodes. Entre mars et avril, période par excellence des récoltes, il coûte 800 Fcfa tandis que les autres mois, il oscille entre 1200 Fcfa et 1500 Fcfa.

Entre autres raisons à l’origine de cette hausse on relève l’indisponibilité des ruches, obligeant certains revendeurs à stocker leurs produits pendant la période de récoltes pour les mettre sur le marché en période de rareté.

 

La récolte du miel se fait de nuit dans la brousse et donne lieu à une véritable fête familiale. Tout le monde passe nuit à la belle étoile afin de participer à la manÅ“uvre. Constitués en familles ou en groupes d’initiatives communes, les apiculteurs extraient les quantités à froid par broyage des rayons de miel à la spatule ou à la fourchette, puis procèdent à l’égouttage.

 

Les produits de la cueillette sont transportés dans des cuvettes avec pour destination le village où le mélange miel et cire sera laissé plusieurs jours au repos. Les débris de cire surnageant sont alors débarrassés à la grande cuvette et le miel est tamisé et stocké dans des bidons de récupération de 20 litres, environ 29 Kg.

Le miel est destiné à ravitailler les marchés locaux. Certains utilisent également le système d’extraction par pressoir en bois. Les rayons de miel sont pressés et le miel est ensuite passé à la passoire et laissé plusieurs jours au repos dans un maturateur pour le rejet en surface de l’écume qui est enlevé du miel à nouveau filtré à travers une toile fine.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Cameroon-Info.Net :: Insolite: Les abeilles érigent une barrière au DG des douanes à Touboro

Cameroon-Info.Net :: Insolite: Les abeilles érigent une barrière au DG des douanes à Touboro | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

LES COQUINES

 

Difficile de contourner une barrière d'abeilles comme celle des gabelous.

 

Minette Libom Li Likeng, directeur général des Douanes Camerounaises, l'a appris à ses dépens le 18 septembre dernier au cours de la visite dés installations douanières de Touboro dans le département du Mayo-Rey, région du Nord.

 

Bifurquant à la sous-préfecture de Touboro à l'effet des civilités au patron des lieux, c'est à un nuage d'abeilles qu'elle s'est frottée sur le perron du bâtiment à l'accueil par l'adjoint d'arrondissement représentant le sous-préfet allé à Garoua accueillir le chef de l'Etat.

 

Les abeilles ont ensuite ceinturé l'édifice, ne laissant aucune issue à la délégation qui s'est engouffrée à l'intérieur. Tous les strapontins ont été sortis pour éviter une morsure à la gabelle en chef. C'est finalement un notable du Lamidat qui a recueilli le DG des Douanes dans sa gandoura et a permis de la sortir du guêpier.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le Septentrion Infos » Exploitation du miel dans l'Adamaoua : La ...

Le Septentrion Infos » Exploitation du miel dans l'Adamaoua : La ... | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Plusieurs difficultés handicapent la filière dans l’Adamaoua. Entre autres contraintes, les problèmes liés à la fiscalité auxquels sont confrontés les producteurs, le difficile accès aux ressources naturelles, et l’insuffisance de formation des apiculteurs qui se comptent par milliers.
Aussi, l’exportation frauduleuse du miel constitue-t-elle une menace grave pour cette filière. Si l’on se réfère aux statistiques de la délégation régionale de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales, plus de 108 millions de tonnes de miel sont exportées frauduleusement par an vers le Nigéria.

Outre cette destination, on note également l’exportation de cette denrée vers des pays de l’Union européenne, l’Arabie Saoudite et le Soudan. Le même rapport 2011 dressé par la délégation régionale des Pêches et des industries animales place le miel en 3e position des produits de spéculation orientés vers la commercialisation après les bovins, les petits ruminants et les porcins.

Cette exportation s’est multipliée grâce à la stratégie adoptée par les consommateurs des pays étrangers qui ne lésinent pas sur les moyens lorsqu’il faut faire des offres intéressantes aux producteurs locaux. Alors que le prix du litre de miel est fixé à 1000 Fcfa sur le marché local, son cours en litre oscille entre 3500 et 5000 Fcfa à l’étranger. Des réalités qui démontrent clairement le choix des apiculteurs face aux offres locales moins alléchantes. Il est important de relever qu’au bout de quatre ans, sa commercialisation au niveau local est passée de 500 Fcfa le litre en 2007 à 1000 Fcfa en 2011 sur le territoire National. Une augmentation qui n’a guère altéré le désir des apiculteurs à céder à la forte demande de l’extérieur.
more...
No comment yet.