Alma: la violence des maras en Amérique Centrale | 7 milliards de voisins | Scoop.it

Très jeune, Alma a rejoint l’un des gangs qui ensanglante quotidiennement la capitale du Guatemala. Dans les rues du bidonville de son enfance, elle a épousé le clan des plus forts, poussée par un élan vital qui lui soufflait que mieux valait infliger la violence que la subir. Alma a tué, participé à des viols et à des extorsions. Elle a connu les passages à tabac et la prison, est devenue femme au milieu d’un groupe de jeunes guerriers surarmés, tatouant son corps de signes indélébiles et gommant sa féminité. Ses choix lui ont coûté la perte d’un enfant et une tentative d’assassinat l’a laissée paraplégique quand elle a quitté le gang. Aujourd’hui, elle se sait en sursis, mais tente de mener une vie paisible, avec un compagnon, un travail et des rêves d’études.